Scottsarber.com

Limites réglementaires de l'EPA pour les bactéries coliformes dans l'eau potable

Limites réglementaires de l'EPA pour les bactéries coliformes dans l'eau potable


Les bactéries coliformes sont des micro-organismes qui vivent naturellement dans le sol, la vie végétale, l'eau et le tube digestif des animaux. Ces bactéries souvent ne causent pas de maladie chez les humains, mais les bactéries anormales compte peut indiquer que l'alimentation en eau est impropre à la consommation, selon l'Agence des États-Unis Protection de l'environnement (EPA).

Dangers potentiels de Coliformes

Bien que de nombreuses formes de coliformes ne contribuent pas à la maladie, certaines formes de bactéries - comme les coliformes fécaux et de Escherichia coli (E. coli) - peut provoquer une gastro-entérite. Gastroentérite, selon l'EPA, provoque des symptômes tels que la diarrhée, des nausées et des vomissements. Les réactions qui sont plus graves peuvent survenir chez les personnes avec un système immunitaire affaibli, les personnes âgées et les jeunes.

Total des limites de coliformes

MCLG de l'EPA (objectif maximal de la santé des contaminants) pour les niveaux de coliformes totaux est nul. La présence de coliformes déclenche un test de coliformes positif. Les systèmes d'eau ne sont pas autorisés à avoir plus de 5 pour cent de leurs échantillons d'eau test positif pour coliformes chaque mois. Pour un système d'eau plus petit qui recueille moins de 40 échantillons par mois, l'EPA limite les échantillons positifs à un par mois.

Aiguë MCL Violation

Un nombre de coliformes totaux anormal peut signaler une panne dans le processus de traitement de l'eau. Lorsque cela se produit, l'EPA exige que les usines de traitement pour tester des échantillons pour les coliformes fécaux ou la présence de E. coli. Une lecture positive pour ces types de bactéries se traduit par une aiguë MCL (niveau de contaminant maximum) violation. Si cela se produit, les opérateurs de réseaux d'eau doivent aviser le public dans les 24 heures après que la compagnie est informé de la violation. L'entreprise doit également aviser les autorités de l'Etat par le jour ouvrable suivant.

MCL mensuel Violation

Lorsque plus de 5 pour cent de l'eau échantillonnée contient des bactéries coliformes, mais pas de coliformes fécaux a été trouvée, une violation mensuelle de MCL se produit. Après notification, l'EPA exige que ces violations à signaler aux fonctionnaires de l'Etat par le jour ouvrable suivant. Le public doit être informé dans les 30 jours.

coliformes Removal

Pour supprimer coliformes de l'approvisionnement en eau, les fournisseurs désinfecter l'eau. Les traitements utilisés comprennent le chlore, UV (ultraviolet) et de l'ozone. L'EPA note que ceux-ci neutralisent E. Coli. S'il y a une violation, les actions typiques impliquent la localisation et l'élimination de la source de la contamination. Le fournisseur d'eau peut également prendre des mesures pour prévenir la contamination future, ainsi que la réparation des équipements de désinfection, selon l'EPA.

Considérations

Selon les Centers for Disease Control and Prevention (CDC), l'un des sept Américains utilisent l'eau des systèmes tels que des puits privés. L'EPA ne réglemente pas ces systèmes. NSF international, un organisme sans but lucratif impliqué dans la sécurité du public grâce à la certification et à la gestion des risques, suggère que les consommateurs testent les systèmes d'eau privés chaque année pour les niveaux de coliformes totaux. Les consommateurs peuvent demander des recommandations ou des tests de leurs services de santé locaux.